Le rôle de la Commission "Action Sanitaire et sociale / Santé Prévention" à l'interne, consiste à attribuer des aides ou prêts financiers aux agents en activité ou en inactivité de service et à leur famille, lorsque des évènements de la vie bouleversent leur quotidien. Sollicitée par des agents en situation de grandes difficultés financières (maladie, personne en situation de handicap, loyers trop élevés, surendettement...), la Commission Action Sanitaire et Sociale travaille dans un souci d'impartialité pour le traitement des dossiers de tous les agents actifs et retraités.

Face à des difficultés passagères diverses, n’attendez pas qu’elles s’aggravent. N’hésitez pas à vous rapprocher de la CMCAS – Commission Action Sanitaire et Sociale de la CMCAS et de l’assistant(e) social(e) dont vous dépendez qui étudieront votre situation  avec attention.
Quelles sont les démarches ?
Pour que l'étude de votre situation financière en vue d'une aide ou d'un prêt puisse avoir lieu, vous devez au préalable, monter votre dossier comme ceci :

 
  • Remplissez l'imprimé "Demande de participation" (sauf pour la demande de prêt jeune embauché, modalités et formulaire à télécharger paragraphe ci-dessous)
  • Réunissez tous les justificatifs nécessaires.
  • Prenez rendez-vous auprès de l'assistant(e) social(e) qui suit votre Unité, pour une enquête sociale obligatoire.
Formulaire à télécharger
                                                                                                                                                             
AIDE SOLIDARITE
La CMCAS développe des actions et des aides de solidarité de proximité, personnalisée, adaptées à chaque situation sociale spécifique pour les personnes en activité de service ou  retraité. Ces aides ont un caractère 
ponctuel et social.


Montant de l’aide : Aide accordée après étude de votre dossier présenté en Commission Action Sanitaire et Sociale,
avec une enquête sociale effectuée par un ou une assistant(e) social(e).


La Commission statue également sur les demandes de prêt ci-dessous.
(A noter : tous les prêts accordés par la Commission Action Sanitaire et Sociale de la CMCAS sont à taux zéro).

 
PRET JEUNE EMBAUCHE

Créé et validé en commission et par le Conseil d’Administration de la CMCAS de LYON en Mars 2007, ce prêt est destiné aux jeunes embauchés (prêt accordé pendant la première année d'embauche dans les Industries Electriques et Gazières) principalement pour une aide aux frais d’installation et aide au permis de conduire.

Montant du prêt : 1 600.00 € maximum

Délai de remboursement : entre 6 et 24 mois (selon votre NR d’embauche)
 

Modalités à télécharger
Formulaire à télécharger


PRET SOLIDARITE (pour les actifs et les retraités)

Présentation du dossier à la Commission Action Sanitaire et Sociale avec enquête sociale présenté par un(e) assistant(e) social(e).
 

PRET EXCEPTIONNEL SUITE A DECES

Créé et validé en commission et par le conseil d’administration de la CMCAS de LYON en 2004, ce prêt est destiné à répondre, dans l’urgence, à des familles éprouvées par le décès d’un membre de leur famille.

Montant du prêt : 1 600.00 € maximum

Délai de remboursement : selon perception de l’allocation décès des contrats IDCP, d’une garantie obsèques ou d’autres assurances, ou échéancier sur une durée de 24 mois maximum.

 

Dans le cadre de l’action sanitaire et sociale, selon une réglementation et barèmes en vigueur,
la CMCAS de LYON traite également des demandes d’aide :

 

 => à la famille à la personne
 => aux personnes en situation de handicap
 => aux personnes âgées.
(Voir les rubriques correspondantes avec détail des différentes aides).

Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à contacter
la Commission Action Sanitaire et Sociale de la CMCAS
:

Kamellia ALBERO au 04.72.83.31.40 ou vos assistants sociaux

 


AUTRES NUMEROS UTILES


S'incrire à la
Newsletter

  • Édito de Décembre 2018 / Janvier 2019

    Un amendement au projet de budget de la sécurité sociale 2019 pourrait soumettre à l'impôt et aux cotisations sociales, les aides versées par les comités d'entreprise, même pour les petites structures. Le texte doit encore "évoluer" par les allers-retours Assemblée Nationale et Sénat.   Plusieurs syndicats se sont indignés contre cette disposition législative, pour les aides allant au-delà d'une certaine franchise : de 331 euros par an et par salarié, ou 662 euros si le salarié a au moins un enfant. Le...